Les bénévoles, pierre angulaire du travail associatif

Les bénévoles, pierre angulaire du travail associatif

14/03/2019

Le tissu associatif au Maroc se caractérise par une effervescence et un dynamisme qui le placent à la tête de plusieurs grands chantiers socioéconomiques. Acteur incontournable du développement du pays, avec plus de 50 000 associations actives recensées en décembre 2011 par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), suite à une enquête menée auprès des institutions à but non lucratif marocaines, ce mouvement est porté par d’importantes mises à jour législatives et la multiplication des organismes d’accompagnement et de financement.

 

Beaucoup d’associations mais peu de bénévoles

 

Pourtant, cet optimisme ne se reflète que très peu sur les chiffres officiels du bénévolat puisque seuls 4% des marocains sont engagés dans des activités à caractère bénévole, selon une étude menée par le cabinet international Deloitte et présentée en 2011 lors de la 8e édition du Forum national des associations et fondations.

Il est donc relativement aisé de créer et d’entretenir une association, mais il est extrêmement difficile de mobiliser, encore plus et de fidéliser des bénévoles.

 

La mission de Dir iddik

 

Au-delà de la mise en relation entre les associations et les bénévoles, Dir iddik œuvre pour la promotion de la culture du volontariat auprès des jeunes. Avec plus de 62 000 bénévoles inscrits sur la plateforme www.diriddik.ma, le service a accompagné durant l’année 2018 plus de 20 associations établies aux quatre coins du pays pour organiser une cinquantaine d’actions auxquelles ont participé plus de 1 000 bénévoles. Des jeunes, pour la grande majorité, mobilisés au sein des écoles et des universités, pour assister à des actions en zone urbaine, périurbaine et rurale, portant sur des thématiques aussi diverses que l’éducation, la citoyenneté ou la santé.

Une mission de première importance, puisque 7 associations sur 10 déclarent dépendre entièrement des bénévoles alors que la moitié d’entre elles montrent de sérieuses difficultés à les mobiliser (toujours selon le HCP).

 

Bonnes pratiques

 

La question que se posent cependant plusieurs associations est la suivante : comment mobiliser et surtout fidéliser les bénévoles ?

En se basant sur les méthodes de travail utilisées par Dir iddik, voici quelques bonnes pratiques efficaces et simples à adopter :

1 – Communiquer clairement sur les besoins de l’association en termes de bénévoles (nombre requis, durée de la mission, compétences privilégiées) et sur les tâches qui incombent à chacun.

2 – Multiplier les relances par email, WhatsApp et téléphone, lors de l’inscription, quelques jours avant le jour J et la veille de l’événement.

3 – Renforcer le sentiment d’appartenance en distribuant des goodies (t-shirts, casquettes, écharpes, badges) et des attestations de participation, et en proposant aussi un lien de téléchargement pour les photos et vidéos.

Toutes ces démarches sont simplifiées par les fonctionnalités de base mises à la disposition des associations inscrites sur www.diriddik.ma. Pour toute information supplémentaire, n’hésitez surtout pas à nous envoyer vos questions sur contact@diriddik.com.