Bénévolat en famille : Un vecteur de transmission de valeurs

Bénévolat en famille : Un vecteur de transmission de valeurs

07/10/2019

 Un grand nombre de parents engagés doivent jongler entre leurs responsabilités professionnelles et familiales, et leur double vie associative. Ce qui peut se révéler difficile, surtout du point de vue des enfants, dont beaucoup se sentent marginalisés, voir délaissés, par des adultes trop souvent absents ou occupés. D’où l’intérêt de s’engager en couple et d’instaurer par la suite, au sein de la cellule familiale, la culture du bénévolat.

 

Les avantages du bénévolat en famille

 

Le bénévolat en famille est une activité flexible qui permet d’allier vie professionnelle, personnelle et familiale, tout en gardant le contrôle sur la fréquence, la durée et le type d’activités exercées. Toute la famille est mise à contribution et se concerte pour choisir les problématiques et enjeux de société qui lui tiennent à cœur : ramassage d’ordures, triage de vêtements, distribution de denrées alimentaires, distribution de flyers, etc. Les missions des bénévoles ne manquent pas, quels que soient leurs âges ou leurs aptitudes individuelles !

 

S’engager auprès d’une association apte à encadrer les personnes mineures favorise le jumelage générationnel et intergénérationnel et permet de rapprocher les membres d’une même famille. Les petits-enfants se voient ainsi responsabilisés, avec la chance de travailler aux côtés de leurs ainés et de leurs grands-parents qui leur transmettent à leur tour leur savoir et leurs valeurs.

 

La famille, dans sa totalité, s’implique pour créer un moment commun et consolider les liens qui réunissent tous ses membres.

 

Transmettre des valeurs aux jeunes

 

Le bénévolat en famille est sans aucun doute l’un des vecteurs de transmission de valeurs les plus efficaces qui soient. L’enfant pratique les valeurs transmises au lieu de les subir sous la forme de longs discours abstraits. Si on lui répète des centaines de fois qu’il est important de ne pas gaspiller la nourriture, cela n’a que peu d’impact sur son comportement. Mais s’il participe à la récupération, au tri et à la distribution de fruits et de légumes, son contact avec les personnes dans le besoin éveille en lui une conscience toute nouvelle et le sensibilise aux grandes questions sociales de son époque.

 

Les enfants qui ont grandi dans un environnement sensible au bénévolat développent ainsi de nombreuses qualités comme l’altruisme, le don de soi et la générosité. Ils sont capables d’empathie dans une société moderne trop souvent marquée par la compétitivité et l’individualisme.

 

Et cerise sur le gâteau, les parents ont l’occasion de rencontrer d’autres familles qui partagent le même amour du volontariat, et n’ont plus à choisir entre le bien-être de leurs enfants et être des citoyens engagés !