Appel aux jeunes : Devenez bénévoles cet été !

Avec la saison d'été qui approche à grands pas, beaucoup de jeunes décident de profiter de la saison estivale pour s'engager en tant que bénévoles. En quoi le volontariat serait mieux qu’un travail rémunéré ou tout simplement de profiter pleinement de ses vacances ? 

Les avantages du bénévolat pour les jeunes

S'engager en tant que volontaire auprès d'une association permet d'enrichir son CV avec une expérience professionnelle et humaine riche en enseignements. Les jeunes lauréats sont souvent confrontés, lors de leurs premiers entretiens d'embauche, au dilemme de l'expérience. Il faut de l'expérience pour décrocher un travail et il faut décrocher un travail pour avoir cette expérience.

Le volontariat court-circuite ce système et permet d'accumuler des références et des recommandations, tout en faisant le bien autour de soi. Sans oublier le réseautage qui en résulte (rencontres, échanges de coordonnées, etc.) et la sensation d’accomplissement de soi unique au travail caritatif. Enfin, un bénévole, qui n’a qu’une responsabilité partielle, vit l’immersion dans le marché du travail sans la charge de stress que connaît un salarié.

Des exemples de missions de bénévoles en été

L’été est une période particulière avec une forte demande pour un type spécifique d’actions. Nous constatons sur Dir iddik une nette augmentation des actions de types nettoyage de plage, atelier sur l’écologie et colonies de vacances.

Vous pouvez ainsi rechercher autour de vous des opportunités de bénévolat qui incluent :

  • Le nettoyage de plages, d’espaces-verts et de forêts
  • La sensibilisation des estivants sur l’importance de la propreté des espaces naturels
  • L’animation d’activités au sein de colonies de vacances
  • L’animation de compétitions sportives
  • L’animation d’ateliers de formation auprès des jeunes
  • La rénovation d’écoles
  • La préparation en amont des campagnes relatives à la rentrée scolaire (distribution de cartables et de fournitures scolaires)

Où commencer ?

Il vous faudra d’abord identifier vos centres d’intérêt, mais aussi vos gisements de force, en vous posant des questions comme :

  • Est-ce que je souhaite travailler derrière un bureau ou sur le terrain ?
  • Est-ce que j’aime le contact des gens ?
  • Est-ce que je saurais gérer des enfants ?
  • Combien de temps pourrais-je dédier à cette activité ?
  • Est-ce que j’ai des contraintes particulières ?
  • Etc.

Dès que vous aurez une idée claire de vos besoins, il vous suffira de rechercher sur internet (réseaux sociaux et moteurs de recherche) des associations actives dans votre périmètre proche. Commencez par votre quartier, puis votre ville et enfin votre région. Et si vous en avez les moyens, vous pouvez même vous engager auprès d’une association qui œuvre à l’échelle nationale ou même une ONG internationale.

Think outside the box

Au-delà des missions conventionnelles citées plus haut, vous pouvez également sortir des sentiers battus et vous engager autrement.

Vous êtes étudiant(e) universitaire en langue française ou anglaise ? Sachez qu’énormément d’associations ont besoin de rédacteurs et de traducteurs. Sans oublier les jeunes issus des milieux défavorisés qui souhaiteraient améliorer (gratuitement) leur niveau en langues étrangères.

Vous êtes étudiant(e) en école de commerce et de gestion ? Une fois encore, beaucoup de petites associations affichent des lacunes en comptabilité, en marketing et en communication. Votre aide peut être déterminante.

De même pour les élèves ingénieurs, les développeurs  informatiques, les graphistes, les photographes, les vidéastes… votre impact sera incomparable.

Engagez-vous et soyez un acteur du changement 

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire