Comment maintenir la motivation et l’engagement de vos bénévoles?

Après la participation aux premières expériences de terrain en tant que bénévole, l’enthousiasme et l’effet de nouveauté s’estompe assez vite et il devient de plus en plus difficile pour une majorité d’associations d’avoir des bénévoles engagés dans la durée.

Comment réussir à fidéliser vos bénévoles, maintenir leur motivation au plus haut niveau et surtout les encourager à doubler d’efforts ?

Donnez-leur un « sens de la mission » !

Le travail d’un bénévole n’est pas ponctuel mais s’inscrit dans une démarche qui va dans le même sens que la vision de l’association auprès de laquelle il s’est engagé. Chaque bénévole est l’extension de cette association qu’il représente, et il doit le savoir.

Il est donc conseillé de :

  • Répartir les bénévoles en groupes et mettre à la tête de chaque groupe un responsable, souvent le plus assidu ou le plus ancien d’entre eux.
  • Communiquer en toute transparence avec les bénévoles en amont, pendant et après chaque action, entretenant ainsi leur sentiment d’appartenance.
  • Remercier les bénévoles par message, en ligne (emails et réseaux sociaux) et même de vive-voix, et vanter leurs mérites parmi leurs pairs.

De petits efforts consentis pour un retour sur investissement immense et un engagement décuplé.

Innovez dans l’attribution des tâches

Si, à titre d’exemple, vous organisez des campagnes de nettoyage de plages, soyez surs qu’au bout de quelques week-end, la majorité de vos bénévoles se lasseront de ramasser des mégots de cigarettes et des bouteilles en plastique vides. S’il est conseillé de varier la nature de vos actions, il est également conseillé d’attribuer à vos bénévoles des tâches diversifiées.

Instaurez un système de rotation où plusieurs équipes échangent toutes les heures leurs rôles pour leur éviter de tomber dans la monotonie. Aussi, éclatez les grandes missions en petites tâches personnalisées afin de différencier le travail de chacun. Personne n’aime se sentir comme un ouvrier sur une seule et même ligne d’assemblage. Enfin, poussez certains bénévoles hors de leur zone de confort pour qu’ils développent de nouvelles aptitudes. Ne craignez pas de les brusquer, ils sont généralement beaucoup plus disposés à s’adapter aux situations inattendues que ce que vous croyez.

Instaurez un système de transmission

Un bénévole fraîchement arrivé sur le terrain est généralement intimidé par tout ce qui l’entoure, des personnes qu’il ne connait pas, une mission qu’on vient de lui attribuer et la responsabilité qui lui incombe. Il est toujours conseillé de dédier quelques bénévoles légèrement plus expérimentés à l’accueil des nouveaux arrivants, pour leur expliquer ce qu’ils doivent faire et surtout les rassurer.

Ce travail de transmission du savoir est triplement bénéfique. Le bénévole inexpérimenté voit rapidement ses doutes et ses craintes s’évanouir. Le bénévole expérimenté est par contre responsabilisé, ce qui booste sa confiance et son sentiment d’appartenance. Et l’association projette l’image d’une organisation qui participe au développement personnel de ses bénévoles.

Le plus important est de garder à l’esprit que la satisfaction de vos bénévoles, tout comme celle de vos bénéficiaires, doit être votre principale préoccupation ! Prenez soin de vos bénévoles, exprimez votre respect pour ce qu’ils font, et ils vous resteront fidèles.

malak.dargham .

ven 07/01/2022 - 14:15

All the best for what is coming !

benevole .

ven 15/04/2022 - 12:27

test 15/04

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire